Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Affinez votre recherche

Mouillages innovants : Journée d'échanges interprofessionnelles (façade atlantique)

19/11/2019 - Gestion - Formation, échanges, partenariat

Cette journée d'échanges se déroulera le 21 novembre 2019 à Vannes. Elle est organisée par l'Agence française de la Biodiversité dans le cadre du programme éco-naviguer dans une aire marine protégée.

 

Cette journée de rencontres interprofessionnelles 2019 sera consacrée au thème des mouillages éco-innovants.

Elle rassemblera les gestionnaires d'AMP, principalement de la façade atlantique, les agents des DIRM, DREAL et DDTM ainsi que les professionnels du secteur. Seront proposés des témoignages de gestionnaires d’AMP, d’associations, de collectivités territoriales et d'entreprises privées ayant travaillé ensemble à la conception et / ou à l’expérimentation de différents systèmes de mouillage.

En faisant le tour des dispositifs de mouillages innovants existant, cette a pour objectif de donner un maximum d’éclairages aux différents acteurs concernés :

  • réglementation
  • retours d'expériences
  • technologies actuelles et perspectives
  • etc.

Le programme éco-naviguer dans une Aire Marine Protégée lancé en 2013 et porté par l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) et le réseau EcoNav, a pour vocation de favoriser les échanges et retours d’expériences pour accompagner le développement de pratiques durables au sein des activités maritimes.

La journée d'échange et ressources documentaires

Pour télécharger le programme provisoire de la journée "mouillages innovants" du 21 novembre 2019 à  Vannes.

Pour vous inscrire, écrivez à Sophie Boyer econaviguer@gmail.com avec une copie à stephanie.tachoires@afbiodiversite.fr

 

Pour télécharger les cahier techniques réalisés par le projet EcoNav.

Fiches techniques de présentation de trois types de mouillages écologiques, testés en Méditerranée :

 

Les zones de mouillages et d’équipements légers désignées sous le nom de « ZMEL », contribuent au développement des zones côtières et doivent prendre en compte les intérêts de la navigation, les exigences de sécurité et la nécessité de préservation de l’environnement. Les gestionnaires établissent au sein des ZMEL des mouillages fixes à partir de dispositifs d’amarrage privilégiant la préservation des fonds marins, en particulier par l’utilisation de systèmes limitant le « raguage » des chaînes sur les fonds. Cet effet de ragage nuit à plusieurs espèces vulnérables : herbiers de phanérogames (posidonies, zostères, etc.), les champs de maërl, les laminaires, les coraux, les gorgones, les éponges, certains coquillages (comme la grande nacre en Méditerranée), etc.

Pourtant, en fonction du type de fond (vaseux, rocheux…), de l’amplitude des effets de marée ou des courants, les dispositifs de mouillage dit « éco-innovants » peuvent présenter une efficacité variable pour limiter leur impact sur les fonds marins.

De plus, la plupart de ces dispositifs étant encore récents et en expérimentation, notamment pour la grande plaisance, il est difficile pour les gestionnaires de zones de mouillages, en particulier dans des zones sensibles et protégées, d’identifier le meilleur système, compte-tenu des spécificités du terrain.

Retour aux actualités