Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Baie de Saint-Brieuc

Fiche d'identité

Localisation : Océan Atlantique / France métropolitaine / Façade atlantique

Catégorie : Réserve naturelle nationale
Catégorie reconnue de droit français : Oui

Type de désignation : Nationale

Statut (désigné / en projet) : Actif
Texte réglementaire de création : décret n°98-324 du 28 avril 1998 portant création de la réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor)

Surface : 10.43 Km²

Correspondant Forum :

Saint-Brieuc Agglomération et Vivarmor Nature

Sites web associées :

www.reservebaiedesaintbrieuc.com

Description de l'aire marine protégée

Localisation : Manche
Surface marine et terrestre :
- En réserve naturelle : 1140 ha
- En Natura 2000 : ZPS : 1326 ha - SIC : 3092 ha (extension Natura2000 en mer : 13487 ha)

Description : estran, prés salés, dune, falaise, boisement.

 

Calendrier des principales étapes du projet

Réactualisation et adaptation de la réglementation des activités professionnelles et de loisirs (2009-2010)

Enjeux identifiés

La réserve naturelle nationale de la baie de Saint-Brieuc et l’unité fonctionnelle «fond de baie» constitue une zone d’intérêt international pour l’hivernage d’oiseaux d’eau. Durant les périodes les plus favorables, cette zone peut accueillir jusqu’à 30 à 40 000 individus, principalement anatidés, limicoles et laridés.

Usages et problématiques du milieu

Compte tenu de la proximité de l’agglomération de Saint-Brieuc, ce vaste estran est fréquenté très régulièrement dans le cadre d’une multitude d’activités humaines professionnelles et de loisirs. Leurs effets cumulés dans le temps et l’espace provoquent des dérangements importants de l’avifaune (envol, perturbation des rythmes d’activités…).
La périphérie de la réserve naturelle et du fond de baie de Saint-Brieuc comporte de nombreux secteurs fortement anthropisés. Le site est par conséquent le réceptacle de multiples sources de pollutions (nitrates, métaux lourds, pesticides…).
La baie de Saint-Brieuc accueille par ailleurs des espèces introduites dont certaines d’entres elles observent une dynamique invasive (Crepidula fornicata en subtidal, et Crassostrea gigas sur intertidal rocheux).

Existence de pratiques locales traditionnelles :
Pêche à pied professionnelle et de loisir, mytiliculture, randonnée, activités sportives : équitation, nautisme, sport de plage.

Expériences acquises, études en cours, pratiques valorisables

- Études et suivis des habitats biomorphosédimentaires intertidaux
- Gestion concertée du gisement de coque Cerastoderma edule en lien avec les Affaires maritimes et les pêcheurs à pied professionnels
- Suivi du peuplement ornithologique
- Études et suivi du peuplement d’amphibien
- Suivi de la dynamique végétale des prés salés
- Suivi à long terme des ceintures de cirripèdes dans le contexte de changement climatiques

Thèmes souhaités de partenariat et d’échange

- Gestion intégrée de la zone côtière
- Gestion des différents usages et activités humaines
- Étude de l’impact des activités anthropiques sur la fonctionnalité des écosystèmes.

Mise à jour : 20/02/2014