Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractèresRéduire les caractères

Iroise

Vidéo

Fiche d'identité

Localisation : Océan Atlantique / France métropolitaine / Façade atlantique

Catégorie : Parc naturel marin
Catégorie reconnue de droit français : Oui

Type de désignation : Nationale

Statut (désigné / en projet) : Actif
Texte réglementaire de création : décret n° 2007-1406 du 28 septembre 2007 portant création du Parc naturel marin d'Iroise - NOR DEVN0750421D - J.O. du 02/10/2007 texte : n° 1(pages 16192/16193)

Surface : 3427.95 Km²

Description de l'aire marine protégée

Ouest du Finistère, comprenant le domaine public maritime compris entre 48°31' et 47°59' de latitude nord et du haut de l'estran (limite du trait de côte) jusqu'à la limite des eaux territoriales (12 miles).
Milieu marin uniquement (comprenant l'estran et les îlots non cadastrés). Mosaïque de substrats représentatifs de l'Atlantique Nord-Est (falaises vives, stabilisées, plaine sédimentaire, abers…) à différentes expositions (vents, courants) et de nombreuses îles et îlots. C'est aussi l'un des plus grands champs d'algue d'Europe (laminaires).

 

Calendrier des principales étapes du projet

1989 - 1990 : Lors de l'inauguration de la réserve de biosphère d'Iroise (label de l'UNESCO attribué à Ouessant et à l'archipel de Molène), par le ministre de l'environnement, l'idée est émise de créer en mer d'Iroise un parc national marin.
1996 : L'Etat s'implique et crée à Brest, une "mission" pour monter le projet.
1998-1999 : Des études socio-économiques et scientifiques sont lancées. Elles confirment la richesse du patrimoine naturel, et la fragilité des activités sociales qui s'y déroulent, notamment sur les îles habitées et au sein des pêches maritimes. Un vaste périmètre pour le parc émerge.
2000 - 2001 : Consultation pour avis des 34 communes concernées et des socioprofessionnels de la zone d'étude (avis du territoire globalement positif). Avis favorables du CNPN et du CIPN.
2001 : L'Etat approuve le projet par l'arrêté de prise en considération, signé par le premier ministre.
2003 : Consultations locales aboutissant à des propositions d'orientations pour l'Iroise.
2004 : Révision de la loi sur les parcs nationaux.
2005 : Abandon du projet de parc national, remplacé par le parc naturel marin.
2006 : Parution de la loi permettant la création des parcs naturels marins.
2007 : Création du Parc naturel marin d'Iroise

Enjeux identifiés

Les enjeux concernent différentes problématiques. C'est tout d'abord un espace remarquablement conservé (archipel et îlots sauvage) abritant des espèces sensibles sur des sites fragiles (oiseaux de mer et mammifères marins) représentant un intérêt national voire international pour la conservation de la nature. C'est un territoire soumis à une forte pression de pêche (350 professionnels répartis sur 120 armements). C'est une zone côtière dont la qualité des eaux est menacée par un usage important des bassins versants et un trafic maritime extrêmement dense.

Ces problématiques sont actuellement gérées de façon sectorielle. L'objectif et l'ambition d'un parc marin sont la gestion transversale ou intégrée des différentes problématiques pouvant avoir un impact sur l'environnement naturel. Protection et développement durable sont des objectifs indissociables pour le parc marin.
Cela implique pour le groupe de projet d'associer les services de l'Etat, les collectivités publiques territoriales et les acteurs locaux. La meilleure cohérence des services de l'Etat (intra et interservices) à l'échelon local et national est aussi un enjeu en termes de gouvernance.

L'inventaire des usages fait état de 110 usages différents de la mer et des ressources cohabitant en Iroise. La complexité de gestion que cela engendre est une spécificité locale en soi.

Usages et problématiques du milieu

Dérangement de la faune. La surcapacité de pêche peut occasionner l'épuisement des ressources halieutiques, l'altération des biotopes ainsi que les captures accessoires d'espèces sensibles. L'agriculture intensive sur les bassins versants est à l'origine d'efflorescence d'algues vertes perturbant le milieu. Enfin le trafic maritime dans le rail d'Ouessant (51 095 navires par an pour 101 million de tonnes de pétrole et 46 million de matière chimique et nucléaire) est quant à lui à l'origine de multiples marées noires (comme celle de l'Amoco Cadiz) et de déballastages illégaux réguliers.

Thèmes souhaités de partenariat et d’échange

- Gestion intégrée de la bande côtière.
- Plan de gestion halieutique.
- Gestion des usages récréatifs.
- Lutte contre la pollution (actualisation de plan POLMAR)
- Evolution des textes pour une meilleure adaptation au milieu marin.
- Interprétation en milieu marin.
- Techniques de concertation avec les acteurs locaux.
- Méthodologie relevant d’une négociation locale de l’action publique.

Mise à jour : 15/04/2014